Archive

Category Archives for "Etude de cas podcast audio"

Le documentaire audio : léger et puissant

un documentaire audio : l'affaire Ferguson


Le documentaire audio est un type de contenu audio qui utilise des éléments de narration, de reportage et de témoignages pour explorer un sujet spécifique. Il est souvent diffusé sous forme de podcast, mais peut également être présenté sous forme de documentaire radiophonique ou d’autres formats audio.

Vous pouvez aussi écouter cet article :

Le documentaire audio peut traiter d’une grande variété de sujets, allant des événements historiques aux problèmes sociaux contemporains, en passant par les histoires personnelles, les enquêtes journalistiques, des portraits de personnes ou de communautés.

Il peut être produit de manière indépendante ou en collaboration avec des organisations médiatiques telles que les radios publiques, les chaînes de télévision, les magazines en ligne ou les plateformes de podcast.

Le documentaire audio peut être réalisé à partir d’enregistrements de terrain, d’interviews, de sons ambiants, de musique et d’autres éléments sonores pour créer une expérience immersive pour l’auditeur. Ils peuvent être présentés sous forme de séries ou d’épisodes autonomes et sont souvent accompagnés de notes, de sources et d’autres informations supplémentaires pour aider à comprendre et contextualiser le contenu.

Comment est diffusé un documentaire audio ?

ils sont principalement diffusés via des plateformes de podcasting. Les auditeurs peuvent accéder à ces plateformes à partir de leur ordinateur, de leur téléphone portable ou d’autres appareils mobiles. Les plateformes de podcasting les plus populaires incluent Apple Podcasts, Spotify, Google Podcasts, Deezer, Stitcher, SoundCloud et beaucoup d’autres.

ils peuvent être disponibles gratuitement ou être accessibles à travers des services d’abonnement payants. Certains producteurs de documentaires audio proposent également des versions payantes de leurs documentaires en ligne ou sur des plateformes de distribution vidéo comme Vimeo ou YouTube.

En plus des plateformes de podcasting, ils peuvent également être diffusés sur les ondes des radios publiques ou privées, en particulier pour les documentaires radiophoniques. Certaines émissions de radio ou de télévision peuvent également proposer des documentaires audio en ligne ou via des applications mobiles comme France Inter ou Arte Radio.

Enfin, ils peuvent également être diffusés lors de festivals audio ou de manifestations culturelles et artistiques, où ils peuvent être écoutés en direct ou sous forme d’enregistrements.

Documentaire audio / documentaire vidéo ?

documentaire audio : une jeune journaliste interviewe un vieil homme

Les avantages :

  • Accessibilité : ils sont souvent plus accessibles que les documentaires vidéo. Ils peuvent être écoutés sur des appareils mobiles et ne nécessitent pas l’attention visuelle nécessaire pour regarder une vidéo.
  • Coût : le documentaire audio peut être produit à moindre coût que le documentaire vidéo. Il ne nécessite pas d’équipement de tournage, de montage et de post-production vidéo coûteux, mais plutôt des enregistreurs audio portables, des microphones et des logiciels de montage audio.
  • Portabilité : ils peuvent être écoutés partout, que ce soit en conduisant, en faisant de l’exercice, en travaillant ou en se détendant. Cela permet aux auditeurs de consommer des documentaires audio en même temps qu’ils accomplissent d’autres tâches.
  • Focus sur le son : le documentaire audio peut se concentrer sur le son, les voix et les effets sonores pour raconter l’histoire. Cette approche peut être plus immersive que le documentaire vidéo, où les images peuvent distraire l’auditeur.
  • Créativité : ils offrent également une grande liberté créative. Les producteurs peuvent utiliser des techniques de montage audio, des effets sonores, des bandes sonores et de la musique pour créer une ambiance, un rythme et une ambiance spécifiques.

Cependant, il est important de noter que le documentaire audio et le documentaire vidéo sont deux formes d’art distinctes et ont chacun leur propre potentiel pour raconter une histoire. Ils peuvent également être combinés pour créer des projets hybrides qui incorporent les avantages des deux supports.

Les inconvénients :

Bon, on vient de voir les avantages, voilà les inconvénients :

  • Limitations visuelles : l’absence d’images peut limiter la compréhension de certains sujets et ne permet pas toujours de montrer des détails importants ou des expressions faciales qui peuvent ajouter à la compréhension ou à l’empathie pour les personnages et les situations.
  • Difficulté à maintenir l’attention : contrairement à un documentaire vidéo, un documentaire audio ne peut pas compter sur des images pour maintenir l’attention de l’auditeur. Cela peut rendre la narration et le rythme du documentaire audio plus importants pour maintenir l’attention de l’auditeur.
  • Difficulté à capter l’action : les documentaires audio peuvent avoir des difficultés à capturer des actions, des événements ou des paysages qui sont essentiels pour l’histoire.
  • Limitations techniques : bien que les équipements pour produire des documentaires audio puissent être plus accessibles, ils présentent des limites par rapport à la production de vidéos, notamment en termes de qualité de son et de difficulté à couvrir certains événements ou sujets.
  • Difficulté à toucher un public plus large : le documentaire audio a encore une audience plus limitée que le documentaire vidéo, et peut avoir du mal à atteindre un public plus large, en particulier celui qui est plus attaché à la vidéo pour consommer de l’information et des contenus médiatiques.

Ces inconvénients ne signifient pas que le documentaire audio est inférieur au documentaire vidéo, mais plutôt que chaque média possède ses propres forces et faiblesses en fonction des objectifs de narration et des audiences ciblées.

Les outils du documentaire audio

docuemntaire audio : 2 étudiantes de l'Université de Nantes en reportage audio au marché


Pour capturer et produire le son d’un documentaire audio, on utilise notamment :

  • Enregistreurs audio : ces appareils sont utilisés pour capturer le son sur le terrain. Ils peuvent inclure des enregistreurs portables, des microphones et des accessoires comme des perches, des bonnettes anti-vent et des supports de micro.
  • Logiciels de montage audio : ces programmes permettent aux producteurs de documentaires sonores d’éditer les enregistrements audio, de les mixer et de les traiter pour produire le son final. Les logiciels les plus populaires sont Adobe Audition, Audacity, Pro Tools, Logic Pro et Reaper.
  • Effets sonores : ils peuvent ajouter une ambiance et une immersion à un documentaire sonore. Ils peuvent inclure des sons de la nature, des voix, des sons de rue et de la musique.
  • La Musique peut également ajouter de l’émotion et de l’ambiance à un documentaire audio. Les producteurs peuvent utiliser des musiques originales ou des morceaux préexistants pour accompagner leur narration.
  • Voix off : elle peut être utilisée pour guider l’auditeur à travers l’histoire. Les narrateurs peuvent être des professionnels ou des personnes impliquées dans l’histoire elle-même.
  • Montage et mixage : ils sont les outils essentiels pour créer un documentaire sonore cohérent et équilibré. Ils permettent de mélanger les différentes sources sonores, d’ajouter des effets sonores et de la musique, et de créer une expérience immersive pour l’auditeur.
  • Les Plateformes de diffusion de podcasts comme Apple Podcasts, Spotify et Google Podcasts, ainsi que les plateformes de distribution vidéo comme Vimeo et YouTube, sont des outils importants pour la diffusion du documentaire audio.

Quels sont les différents postes de travail sur un documentaire audio ?

une femme écoute un podcast ou un documentaire audio au casque dans la rue


Voici quelques-uns des postes courants dans la production d’un documentaire audio :

  • Réalisateur : il est en charge de la direction artistique du documentaire et supervise tous les aspects de la production, y compris la recherche, l’écriture du script, l’enregistrement sur le terrain, le montage et le mixage.
  • Producteur : il supervise le budget et l’horaire de production, les aspects administratifs et coordonne les ressources du projet.
  • Journaliste : Le ou les journalistes sont responsables de la recherche, de l’écriture et de la narration du documentaire, ainsi que de la recherche des sources et de la collecte de données.
  • Preneur de son : lui est garant de la qualité sonore des enregistrements sur le terrain, y compris du choix des équipements, de la configuration des microphones et de la surveillance des niveaux sonores.
  • Le Monteur : est en charge du montage des enregistrements sur le terrain et de l’assemblage du documentaire. Il s’assure également que le documentaire suit une structure cohérente et qu’il respecte les contraintes de temps et d’espace.
  • Mixeur : c’est lui qui est responsable de la qualité sonore finale du documentaire, y compris de l’égalisation, la compression, la réverbération et la spatialisation. Il s’assure également que les niveaux sonores sont cohérents et que le documentaire est facilement audible pour les auditeurs.
  • Designer sonore : il crée des effets sonores et des ambiances afin de rendre le documentaire audio plus immersif et d’améliorer l’expérience auditive des auditeurs.

Ca fait du monde, me direz-vous ! Certes, mais ces différents postes de travail peuvent varier en fonction de la taille de l’équipe de production et de la complexité du documentaire. Dans le cas d’un documentaire en podcast, il n’est pas rare que le podcasteur assume tous ces rôles à lui seul.

La division du travail s’impose, plus l’entreprise de production est importante. Ainsi les corps de métier, les différents postes de travail sont clairement déterminés à Radio France. Et les syndicats veillent farouchement à ce que personne ne franchissent les limites de ses attributions.

C’est ce qui garantit que chaque opération technique ou artistique est mis en œuvre au mieux et dans les règles de l’art par une personne hautement qualifiée. Mais en même temps, c’est aussi ce qui freine la créativité, la souplesse et l’agilité dans ce mode de production.

A l’opposé, le podcasteur est sans doute moins compétent dans tous ces différents rôles, mais il a pour lui l’agilité et l’invention du Do it Yourself. Voilà pourquoi il ne doit pas craindre de se lancer et de devenir son propre journaliste, réalisateur, technicien, designer. Attention quand même, tous ces rôles ne doivent pas s’improviser, il faut se donner les moyens de les assumer correctement.

Et le plus souvent cela passe par une bonne formation.

Pour aller plus loin

Envie de vous propulser dans ces métiers, comme podcasteur·se ou dans un rôle technique ou artistique dans le domaine de la radio ?

Gagnez beaucoup de temps en acquérant les compétences techniques, créatives et l’expérience de base. Vous pouvez trouver une formation professionnelle continue dans l’offre de Audio Formations.

Visitez la page de présentation et les programmes de toutes ces formations :
https://plansonore.fr/toute-la-formation-continue

Je suis là pous vous guider. Alors n’hésitez pas à me contacter :
Bruno de Chénerilles bruno@plansonore.fr

Retour Accueil

La fiction audio a le vent en poupe

fiction audio en podcast policier

​​​​
Un des terrains de prédilection du podcast est la fiction audio. Nouvelles littéraires, feuilletons policiers tiennent en haleine les auditeurs de podcast américains qui en sont friands. C’est à la fois les feuilletons radiophoniques, mais aussi le livre audio qui ont inspiré ce style de chaines de podcasts.

Vous pouvez aussi écouter cet article :

La fiction audio est un type de narration où une histoire est racontée uniquement en utilisant des sons et des voix pour créer une expérience d’écoute immersive.

Également connue sous le nom de fiction sonore, fiction radiophonique ou encore podcast fiction, la fiction audio utilise des techniques de production sonore pour créer des environnements sonores et des atmosphères qui permettent aux auditeurs de s’immerger dans l’histoire.

Les histoires peuvent varier en genre et en format, allant des dramatiques radiophoniques classiques aux podcasts de fiction modernes. Les genres courants de la fiction audio incluent la science-fiction, le thriller, l’horreur, le drame et la comédie. Les formats peuvent également varier, avec des histoires courtes, des séries en plusieurs épisodes et des sagas épiques.

La fiction audio a connu une augmentation de popularité ces dernières années, en partie grâce à la montée en puissance des podcasts et à la facilité avec laquelle les gens peuvent accéder à ces contenus. Les fans de fiction audio apprécient souvent l’aspect immersif de cette forme de narration, qui leur permet de se plonger dans une histoire sans avoir besoin de lire ou de regarder quelque chose.

Quels sont les différents formats de fiction audio ?

Il existe plusieurs formats de fiction audio, voici les principaux :

  • Les séries : des histoires racontées en plusieurs épisodes, qui suivent généralement un arc narratif sur plusieurs saisons. Les séries de fiction audio sont souvent découpées en épisodes de 20 à 60 minutes chacun.
  • Les fictions unitaires : elles sont complètes, racontées en un seul épisode, qui peuvent durer de quelques minutes à plusieurs heures.
  • Les feuilletons : c’est un peu l’ancêtre des séries. En plusieurs épisodes, diffusés quotidiennement ou hebdomadairement, les feuilletons ont été très populaires à la radio pendant des décennies.
  • Les adaptations : de livres, de films ou de séries télévisées en fiction audio. Les adaptations peuvent être des séries ou des fictions unitaires.
  • Les audio dramas : ce sont des productions audio avec une distribution complète de voix, d’effets sonores et de musique, qui créent un univers sonore immersif pour le public. France Culture a depuis toujours une production fleuve dans ce format qu’elle nomme les dramatiques radio ou le théâtre radiophonique.

Ces formats peuvent être combinés pour créer des histoires plus complexes et plus riches en fonction des besoins de la production. La fiction audio offre une grande variété de formats qui permettent aux créateurs de raconter des histoires de différentes manières et de toucher différents publics.

Qui produit des fictions audio ?

fiction audio : l'éditeur Actes Sud édite des livres audio

La production d’une fiction audio peut être réalisée par une variété de personnes et d’organisations. Voici quelques exemples :

  • Les professionnels de l’audio : Des producteurs de podcasts et des professionnels de l’audio peuvent être engagés pour produire des fictions audio pour des entreprises, des marques ou des particuliers.
  • Les créateurs indépendants : nombreux, ils produisent des fictions audio dans leur temps libre. Ils peuvent créer des podcasts ou publier leur contenu sur des plateformes telles que SoundCloud ou YouTube.
  • Les studios de production : ils peuvent être spécialisés dans la production de fictions audio ou produire une variété de contenus audio, y compris des podcasts, des publicités et des contenus d’entreprise.
  • Les radios : elles peuvent produire des dramatiques radiophoniques qui sont diffusées à l’antenne ou qui sont disponibles en podcast. France Culture
  • Les maisons d’édition : elles peuvent réaliser des livres audio qui sont en fait des fictions audio, souvent lus par des comédiens.

En fin de compte, toute personne ou organisation ayant les compétences, les ressources et les connaissances nécessaires peut produire des fictions audio. Cependant, cela nécessite souvent une planification minutieuse, des compétences techniques et créatives, ainsi qu’un budget pour les acteurs, les équipements et la post-production.

Quels équipements sont nécessaires pour réaliser une fiction audio ?

Pour réaliser une fiction audio, il est nécessaire de disposer de certains équipements pour enregistrer, éditer et produire le son. Voici quelques équipements de base dont vous aurez besoin :

  • Un microphone : c’est l’élément le plus important pour l’enregistrement de la voix et des sons. Il existe différents types de microphones, mais un microphone dynamique ou un microphone à condensateur est souvent recommandé pour la voix.
  • Un ordinateur : il est nécessaire pour enregistrer, éditer et mixer le son. Les logiciels de traitement audio tels que Audacity, Adobe Audition ou Logic Pro X sont souvent utilisés pour cela.
  • Une interface audio : elle permet de connecter le microphone à l’ordinateur et d’amplifier le signal audio. Il existe des interfaces audio USB abordables pour les débutants.
  • Un casque audio : pour surveiller l’enregistrement et écouter le son pendant la production.
  • Des accessoires d’enregistrement : des supports de microphone, des filtres anti-pop, des écrans acoustiques et des câbles sont également nécessaires.
  • Des bruitages et des musiques sont souvent utilisés pour ajouter une ambiance à la fiction audio. Il existe de nombreux sites en ligne proposant des bibliothèques de sons et de musiques libres de droits.

Il est important de noter que la qualité du son est essentielle pour une fiction audio réussie. Un enregistrement de mauvaise qualité peut être difficile à écouter et gâcher l’expérience pour les auditeurs. Par conséquent, il est recommandé de consacrer du temps et des ressources pour obtenir un son de haute qualité, professionnel.

Comment écrit-on une fiction audio ?

Fiction audio : Projet Orloff sur France Culture et le podcast Noises


L’écriture d’une fiction audio suit en général un processus similaire à l’écriture d’une fiction classique, mais en tenant compte des particularités du format audio. Voici quelques étapes clés pour écrire une fiction audio :

  • Définir la trame de l’histoire : Avant de commencer à écrire, il est important de définir la trame de l’histoire, y compris les personnages, l’intrigue et le thème général.
  • Créer une structure d’histoire audio : elle doit tenir compte du format audio et de la façon dont les auditeurs écouteront l’histoire. Il est important de garder l’histoire claire, engageante et facile à suivre.
  • Écrire le script : Écrivez un script détaillé en incluant toutes les indications nécessaires pour la production audio, telles que les descriptions sonores et les indications de musique et d’ambiance. Les dialogues doivent également être bien écrits pour une écoute fluide.
  • Réviser et éditer le script pour vous assurer que l’histoire est cohérente et que les personnages sont bien développés. Essayez de lire le script à voix haute pour vous assurer qu’il est facile à écouter.
  • Ajouter des bruitages et de la musique : pour créer des ambiances et renforcer l’immersion des auditeurs. Choisissez judicieusement les bruitages et la musique pour correspondre à l’histoire et aux émotions que vous souhaitez transmettre.

Quelques auteurs de fiction audio francophones

Il y a de nombreux auteurs de fiction audio francophones, voici quelques exemples :

  • John Lang : Il est l’auteur de la célèbre série de fantasy humoristique Le Donjon de Naheulbeuk, qui a débuté comme une fiction audio avant d’être adaptée en bande dessinée et en roman.
  • Benjamin Abitan : Auteur de plusieurs fictions audio pour France Culture et Arte Radio, par exemple La Dernière Séance.
  • Caryl Férey : a écrit la série Chérie Noire, une série de fiction audio adaptée de ses romans policiers, ainsi que Plus jamais seul, disponibles en podcasts Radio France.
  • Franck Thilliez : Auteur de thrillers très populaire, dont plusieurs ont été adaptés en fictions audio, comme Hostiles, Cueillette et le prince de feu, 1991 principalement sur France Culture.
  • Mathieu Genelle : est le créateur des P’tites Histoires, le podcast des histoires pour les 6-10 ans. Il cumule plus de 11 millions d’écoutes depuis son lancement en juillet 2018

Ces auteurs sont des exemples de la richesse de la fiction audio francophone et de la diversité des genres qu’elle explore. Ils ont tous apporté leur contribution à l’évolution de la fiction audio en France et dans la Francophonie.

Quelques podcasts de fiction francophones

  • Le Bureau des Mystères : Mathias et Charles décortiquent les histoires étranges et d’hier et d’aujourd’hui
  • Fictions audio : par Matthieu Dujardin
  • Tales Audio : le podcast qui s’écoute comme un film
  • Les Chroniques Galactiques : la fiction audio Star Wars
  • L’Agence des Voyages Sonores : toutes les fictions sonores de François Téjipé regroupées dans un seul flux de podcasts.

Ces podcasts, ces séries sont quelques exemples de la richesse de la fiction audio francophone. Il en existe de nombreux autres qui couvrent différents autres genres, tels que le comique, la fiction érotique, etc.

Pour aller plus loin

Envie de vous lancer ? Vous écrivez déjà des histoires ? Pourquoi ne pas réaliser vos podcasts audio ? C’est possible ! Techniquement ce n’est pas si compliqué, ca s’apprend très vite et il ne vous faut qu’un petit équipement très bon marché.

Mais si vous voulez gagner beaucoup de temps, acquérir d’emblée les bonnes méthodes, les bonnes techniques, vous avez tout intérêt à gagner en compétences avec une bonne formation professionnelle continue.

C’est ce que Audio Formations vous propose. Voyez la page de présentation de toutes les formations audio : https://plansonore.fr/toute-la-formation-continue

Et n’hésitez surtout pas à me poser des questions, je suis là pour vous aider : Bruno de Chénerilles bruno@plansonore.fr

​Retour ​Etudes de cas Podcasts audio

Retour Accueil