Archive

Category Archives for "Communication orale"

La communication orale est puissante sur le web comme dans la vraie vie – enregistrer un podcast, l’écosystême du podcast, la chaine de podcasts

Coronavirus – 7 protections en enregistrement audio ou vidéo

coronavirus microphone voix parlée voix chantée


L’épidémie du coronavirus n’impacte pas que les bars, les restaurants, les évènements publics. Tous les lieux et les activités qui impliquent la prise de son audio ou en vidéo sont concernés et tout particulièrement la prise de son des voix parlées ou chantées.

Si vous la pratiquez dans votre activité, vous devez absolument prendre les mesures de protection nécessaires.

Vous pouvez écouter cet article sur le podcast Plan Sonore :

Pourquoi êtes-vous concerné·e ?

A partir du moment où vous utilisez dans votre activité un ou plusieurs micros, vous êtes dans la plupart des cas concerné·e par le coronavirus et de très près. Pourquoi ?

La voix parlée est un des vecteurs principaux de contagion du coronavirus. Comme on vous l’a répété déjà des centaines de fois, les gouttelettes propagées en face de la bouche par le simple fait de parler sont la principale cause de propagation du coronavirus.

Et ce risque est grandement augmenté dans les lieux clos et non-ventilés.

Par conséquent lorsqu’on parle en face d’un micro, le risque est très grand. Toutes les personnes qui enregistrent de la voix parlée en audio ou en vidéo pour leur activité sont donc concernées de très près.

Formateurs, enseignants, web-entrepreneurs, podcasteurs, youtubeurs, studios de radio, vidéo, tv, tournages, techniciens, intervenants, conférenciers …

Et que dire de la voix chantée ?

coronavirus voix chantée microphone

Et bien là, le risque est encore plus grand ! En effet, la voix chantée émet encore plus d’air, propulsé avec beaucoup plus de puissance que la voix parlée. Beaucoup plus de gouttelettes et donc beaucoup plus de risques d’infection au coronavirus.

Et bien sûr, il n’est guère concevable de chanter avec un masque, que ce soit pour le son de la voix, comme pour la respiration qui est tout à fait comparable à la respiration sportive.

Voilà pourquoi toutes les activités impliquant de la voix chantée sont très problématiques : enregistrement en studio, mais aussi pratique du chant choral, cours de chant

Donc, musiciens, chanteurs, chanteuses, professeurs de chant, chefs de choeur, soyez très prudents !

Dans ce cas, il n’y a pas forcément de micro, mais dans les écoles de musique et les conservatoires, les cours de chant se passent et se succèdent dans des salles fermées, souvent très petites, pas assez aérées. Donc, on risque d’y projeter du coronavirus en très grande quantité.

Les instruments à vent sont aussi concernés de très près par les risques de propagation du coronavirus. Les saxophonistes, clarinettistes, trompettistes … le savent bien : ils vident et sèchent constamment leur instrument de toute la salive qu’ils y ont projeté et dont une grande partie est rejetée dans l’air autour d’eux lorsqu’ils jouent.

Imaginez une section de cuivres qui répète dans une salle fermée ou enregistre dans un studio pendant des heures…

Pour vous permettre d’évaluer correctement vos risques, de les réduire, de vous protéger et de protéger les autres dans ces situations, nous allons voir dans le détail toutes les mesures techniques de protection à mettre en œuvre pour réduire les risques de contagion et de propagation du coronavirus.

1. Comment protéger votre micro du coronavirus ?

coronavirus filtre anti-pop pour microphone

Le nettoyage d’un micro n’est pas chose facile. Il faut à tout prix éviter de mouiller la capsule à l’intérieur du micro. Donc on ne peut pas asperger de produit désinfectant, ni même de l’eau, sur la grille.

Le corps du micro peut être essuyé gentiment avec un chiffon imprégné de produit pas trop agressif : par exemple un peu de sanytol (assez naturel) ou dans beaucoup de cas alcool isopropylique à 70° (voir le manuel du fabricant) et très léger sur la grille.

Mais dans tous les cas, il vaut mieux systématiquement chausser le micro d’une bonnette en mousse qui va arrêter les projections. La bonnette est lavable à l’eau tiède et au savon. Bien rincer, bien essorer et bien sécher (sur un radiateur ou avec un sèche-cheveux).

Si vous utilisez un micro de studio à large membrane, vous savez qu’il vous faut utiliser en plus un écran anti-pop, nous verrons après de quel type.

2. Comment vous protéger ?

Si vous êtes le seul ou la seule à utiliser votre micro, inutile de paniquer. Le micro ne vous transmettra pas le coronavirus … ni la bonnette d’ailleurs.

Si vous êtes invité·e à parler dans un micro qui ne vous appartient pas, exigez à l’avance une bonnette en mousse désinfectée. Attention certaines personnes, même dans les radios ou TV professionnelles, négligent ces mesures anti coronavirus.

3. Comment protéger vos invités ?

Cela coule de source, vous devez protéger du coronavirus vos invités quand vous en avez. Privatisez micro et bonnette lavée et désinfectée, si c’est possible.

Si vous passez le même micro à plusieurs personnes, il faut vraiment éviter aussi que les lèvres ne touchent la bonnette, donc respectez la distance de 20cm minimum.
Attention, cette distance minimum est trop souvent mal calculée : 20cm c’est en gros la distance entre le bout de votre index et de votre pouce lorsque vous les écartez au maximum.

Si vous évoluez dans un studio de radio avec des invités qui se succèdent, il est obligatoire d’essuyer les micros avec une lingette imbibée (voir plus haut) et de donner à chaque invité une nouvelle bonnette en mousse (propre, lavée). Il faut aussi dans ce cas, désinfecter la table du studio entre chaque invité.

4. Quelles bonnettes utiliser ?

coronavirus bonnettes mousse pour microphone
Un lot de 20 bonnettes en mousse

Nous y voilà ! N’utilisez pas les bonnettes à poil : elles sont difficiles à désinfecter et fragiles.

Utilisez des bonnettes en mousse. Elles se lavent facilement au robinet avec de l’eau tiède et du savon (ou du produit vaisselle). Bien rincer, bien essorer et bien sécher (sur un radiateur ou avec un sèche-cheveux).

Je dis des bonnettes, car vous serez probablement obligé·e d’en acheter plusieurs. Elles sont très bon marché et peuvent s’acheter par lots. On en trouve partout sur le net depuis l’apparition du coronavirus.

Et n’oublions pas non plus de protéger les micros cravate, ils sont eux aussi placés en ligne de mire pour les projections de coronavirus. Vous pouvez facilement trouver sur le net des bonnettes en mousse pour vos micros cravate.

5. Quels anti-pop utiliser ?

Là aussi, si vous êtes bien équipé·e avec un micro à large membrane, il vous faut un écran anti-pop rigide et non pas les plus courants dont la matière filtrante est souple : plus difficiles à laver.

Par exemple, ceux-ci : vous pouvez les acheter chez Thomann : 29 à 70 €

coronavirus filtre anti-pop pour microphone
Aston Mic Shield
coronavirus filtre anti-pop pour microphone
Blue the Pop
coronavirus filtre anti-pop pour microphone
SE Electronics Pop Screen

Notons au passage, pour les enregistrements musique ou studio, qu’il faut aussi désinfecter les pupitres, les pieds de micros, les claviers d’instrument, les amplis, bref tout ce que les musiciens et les techniciens tripotent constamment…

6. Quels produits et méthode de nettoyage utiliser ?

Nettoyer tout ce qui a été touché après chaque séance. Si vous partagez un studio, faites-le avant et après. Ne faites pas confiance à vos collègues, certains sont certainement négligents ou paresseux, voire encore complotistes… il y en a pas mal un peu partout !

Evitez les produits de nettoyage agressifs. Ce n’est pas une pub, mais je recommande Sanytol sols et surfaces qui ne contient pas de javel et a une bonne action anti-virus. Si vous avez un doute, nettoyez un petit bout de votre surface pour voir si le produit n’altère pas votre matériel.

Enfin, évitez les lingettes jetables, c’est un vrai fléau pour la planète.

7. Respectez les consignes générales contre le coronavirus

Toutes les règles générales de distanciation de la pandémie du Coronavirus sont évidemment à respecter. A commencer par la toute première : se laver les mains au savon ou au gel hydroalcoolique avant et après.

Les techniciens et toutes les personnes qui ne parlent pas ou ne chantent pas doivent se protéger avec un masque.

Enfin, aérez au maximum la pièce entre ou même pendant les séances. Et ce n’est pas forcément facile, ni même possible dans la plupart des studios.

Les recommandations particulières aux microphones ont été établies à partir de celles des fabricants de micro Schoeps, Sennheiser, de la RTBF et de l’Alliance des Radios Communautaires du Canada. Elles ont été émises à l’occasion de la crise du coronavirus.

Plus d’info :

Si vous désirez vous informer plus précisément sur la prise de son que ce soit de la voix parlée, chantée ou des instruments de musique, vous pouvez en savoir plus sur ces deux pages de notre blog :

Comment enregistrer la voix parlée

Comment enregistrer les instruments et la voix chantée

Retour Accueil

Martin Adamiec, Voix off pour Arte

voix off arte martin adamiec


Au salon “Entendez voir” en mars 2020 à Strasbourg, Plan Sonore a rencontré Martin Adamiec, un comédien multi-facettes basé en Alsace, pour parler avec lui de son parcours et principalement de son activité de voix off pour la chaîne de télévision Arte.

Retour Dossier Voix off

“ Je m’appelle Martin Adamiec, je suis né en 1952. Naturalisé polonais, français, à l’âge de 12 ans. C’est très important par rapport à la langue, deux langues, le polonais et le français. La langue a toujours été, pour moi, la base de tout.

Ancien élève de l’école de journalisme de Strasbourg, et surtout acteur et metteur en scène depuis 35 ans avec la compagnie Articulations. J’enseigne les pratiques théâtrales depuis environ autant de temps, j’écris et publie beaucoup, et je peins. « 

Vous pouvez aussi écouter l’interview intégrale de Martin Adamiec en podcast audio :

Voix off pour la chaîne Arte

 » La voix off, alors je suis un historique par rapport à Arte à Strasbourg, j’ai démarré en même temps qu’eux, sur les enregistrements de voix off, voice over etc. Beaucoup de plaisir à le faire, mais pour moi ça allait complètement avec ce que je pratique depuis toujours, c’est à dire l’oralité. J’ai même osé un mot, à savoir essayer d’équilibrer écriture et orature, pour moi c’est indispensable j’ai toujours été entre les deux.

Ca passe au départ par un casting de voix en général, et puis par le réseau, quelqu’un qui vous introduit. A partir de là on fait les premières expériences, ça s’appelle le doublage, c’est intéressant, c’est un travail en soi.

Il y a des exigences, on est coincé dans une cabine avec un micro, un texte, et il faut être assez rapidement dans la structure du texte, il faut la respirer. En fait tout le travail consiste à respirer le texte.

Celui qui conduit la séance a aussi sa méthode à lui. Il préfère tel type de voix, de façon de faire ou d’être.

Des fois, on a l’impression qu’on n’est pas bon, parce qu’on bégaie, on n’est pas dessus. Et à d’autres moments oui, on l’est et on ne sait pas toujours à quoi ça correspond. Parfois on peut arriver très reposé en enregistrement de voix off et au final c’est une catastrophe. Et d’autres fois on arrive avec rien, et c’est très bon.

C’est très étrange, parce qu’entre ce que nous, nous faisons, et ce que la bande son va dire, il y a un monde. C’est un autre travail pour celui qui enregistre, il entend autre chose, il est à la recherche d’autre chose dans notre voix que ce que nous on cherche.

Parfois on fait une prise, et l’enregistreur veut la refaire car selon lui on est trop comme ci ou comme ça. Et on est étonné, nous même.

Ou alors on a un défaut de langue, des fois on trébuche sur un mot dix fois de suite, pourquoi ce mot là ? Il n’y a pas d’explication logique, parce qu’à une prochaine séance ça sera à un autre mot. « 

voix off arte martin adamiec

30 ans d’expérience en voix off

 » De l’expérience de 30 ans de voix off, je dirais qu’il y a trois facteurs qui changent : la qualité du texte qu’on a à dire, si le texte est ennuyeux, il est ennuyeux. Il n’y a pas grand chose à faire, on peut le magnifier un peu.

Mais si le texte est intéressant et qu’on a été intéressé lorsqu’on l’a travaillé, on a envie de donner, il n’y a pas de secret. Entre l’image et le texte il y a quelque chose qui se passe, on le sent, c’est à nous d’être là.

Parfois un texte est un peu maladroit parce qu’il a été fait en fin de course. Donc on propose de le corriger et des fois c’est possible, il suffit que le réalisateur soit présent au studio. C’est en entendant la voix que le réalisateur se rend compte qu’à un endroit il y a un mot de trop, ou que c’est répétitif.

Le troisième élément c’est l’équipe, il faut une équipe. Il faut quelqu’un qui sait vous diriger. Et puis qu’on s’amuse, c’est si on s’amuse que la voix gagne, on se détend et on gagne parfois jusqu’à trois tons.

Il y a plein de choses comme ça dans la pratique elle-même. C’est ce qui est intéressant dans l’enregistrement je trouve, il y a une grande liberté finalement. « 

Les contraintes de langue de la voix off

 » Mais il y a des contraintes, il faut le faire dans le temps voulu. Lorsqu’on a une voix coréenne ou chinoise, on n’a pas de repère, donc il faut en trouver un pour donner un sens français. On invente des choses des fois, et ça marche, mais il faut que ça soit dans le timecode

Quand ce sont des langues latines, on s’y retrouve bien plus, on a des mots repères, des respirations repères. Finalement les gens respirent en fonction de leur langue, un chinois, un coréen ou un russe ne respire pas au même endroit qu’un français ou un italien. Et ça on le ressent à force de le faire, on peut l’anticiper.

Parfois on a des fous rires, je me rappelle d’un sujet pour Arte qui devait parler du Kilimandjaro, et je devais faire le commentaire. Sur la première image on voyait le Kilimandjaro avec écrit en toutes lettres “ Le Kilimandjaro ”, et la première chose à dire dans le commentaire :
Voici… le Kilimandjaro ”.

On était morts de rire. Chaque fois qu’on l’a pu on l’a rajouté, même si on ne l’a pas gardé, car c’était à mourir de rire. Je pense que celui qui a écrit le sujet était convaincu qu’il fallait bien insister, mais on avait bien compris. « 

Des contenus passionnants

 » Ce sont toujours des choses passionnantes, il y a des sujets qu’on découvre. Moi ce qui m’a plu dans l’enregistrement c’est de découvrir des choses que je ne savais pas. Des sujets pointus sur la biologie ou autre chose, ça me passionne de toute façon.

D’un seul coup, il y a un reportage, une enquête qui est extrêmement intéressante. Et là on a envie de convaincre, plus que si on double Hitler ou Ceaușescu où on ne va pas en faire des tonnes, surtout ne pas le rendre plus beau qu’il n’est.

On a une partition qui est très rigide. Le texte est donné, il n’y a pas à bouger. Un musicien aussi, mais on a une contrainte de temps aussi, tout ce dont je parle là doit se faire dans un temps donné. Donc quand on dérape ou qu’on s’amuse ça permet d’aider à la suite, c’est une façon de garder la voix, la présence, la respiration. « 

Fatigue en voix off

 » Il faut savoir aussi, qu’une voix se fatigue vite. Dans une séance qui dure deux heures, entre le début et la fin il faut faire attention à ménager l’énergie. Il y’a pleins de trucs qu’on apprends en cours de route.

Par exemple en début d’enregistrement, si il est assez long, il faut faire attention, la voix est plus grave au début avant qu’elle chauffe. Alors il faut la prendre tout de suite un peu plus haute, afin qu’elle colle avec la fin de l’enregistrement.

Je me suis fait piéger une fois, j’ai dû refaire tout le début car je n’avais pas la même voix qu’à la fin. Après je l’ai compris, je démarre avec un ton au dessus.

Je crois que la qualité de l’enregistrement va être la qualité de l’équipe, comme dans tout ce qui est artistique, on n’est pas des dactylos. Tu as quelqu’un qui est là et tu sens qu’il t’aide, qu’il est présent. Je crois que c’est ça qui fait beaucoup.

Dans un enregistrement pour Arte, la contrainte c’est qu’ils veulent la propreté et ce n’est pas toujours facile. Parce qu’ils ont un modèle idéologique et culturel, la voix doit être sobre la plupart du temps. C’est pour ça que beaucoup de voix qui travaillent pour Arte ne sont pas des voix d’acteurs ou de comédiens.

Ce qui compte c’est d’abord la propreté de la chose, et l’acteur a souvent tendance à trop jouer, et il faut être plus droit. Donc ça c’est une vraie contrainte, il y a une liberté qui n’est pas là. « 

Les voix off de documentaires sur Arte

voix off arte

 » Il y a une liberté possible dans la création radiophonique, qu’il n’y a pas dans le documentaire. Dans le travail pour Arte, nous sommes des voix off de documentaire. Parfois on peut pousser plus loin car il y a une émotion à traduire. Mais il y a cette forme de neutralité, que je trouve parfois dommageable quand j’écoute moi même, mais c’est ce qui est demandé. Et ce qui est demandé est parfois ce qui est le plus difficile à obtenir. La contrainte est là, elle n’est pas du contenu elle est du contenant.

Celui qui fait le commentaire va avoir l’essentiel du travail à faire, et à l’intérieur il y a les voix des différentes personnes interviewés dans le documentaire. J’ai fait ou l’un ou l’autre selon le moment. C’est encore très différent, le commentaire c’est intéressant parce que tu as une continuité à trouver sur tout le documentaire. Alors que les personnages ça peut être très variable

Mais il y a une signature en enregistrement de voix off, une demande de quelque chose, qui peut changer avec le temps. Même sur les voix choisies, les voix off que l’on choisissait il y a 30 ans quand j’ai démarré, ce ne sont pas tout à fait les mêmes aujourd’hui. On prend d’autres types de voix, ténor, baryton …

Certains réalisateurs demandent et obtiennent le sous-titrage, d’autres veulent la voix off. Certains veulent que l’on ait des amorces de la voix, authentiques. Après c’est une question de durée, il faut que ça tienne et des fois ça ne tient pas. Ça arrive souvent qu’on change le texte, parce qu’on se rend compte que c’est bancal. Sinon on est obligés d’aller comme un blindé pour être dans le timing, et ça casse tout.

Moi qui écris aussi, je ferai les commentaires plus concis, moins bavards. Certains le font bien, les documentaires de la BBC sont souvent très bons. J’ai des exemples de très bons documentaires où l’image et la voix off ne sont pas juste en train de répéter la même chose. La voix off apporte un plus par rapport à l’image, qui apporte elle un plus à la voix off. Mais des fois ce n’est pas le cas, c’est très plat. « 

A lire aussi

La voix française de Morgan Freeman
Françoise Cadol : la voix française de Angelina Jolie


Retour Dossier Révolution audio web
Retour Accueil

Livre Audio – La Plume de Paon

livre audio la plume de paon


Au salon “Entendez voir” en mars 2020 à Strasbourg, Plan Sonore a rencontré Luis Coelho, responsable de l’association La Plume de Paon qui promeut les livres audio.

Retour Dossier Communication orale sur le web


“ Je m’appelle Luis Coelho, je fais partie de l’association La Plume de Paon, une association qui existe depuis 10 ans. L’objectif de La Plume de Paon c’est de promouvoir le livre audio.

Je travaille avec Cécile Palusinski qui est la présidente de La Plume de Paon, et mon épouse Marie-Françoise Coelho qui est un des membres de La Plume de Paon. Et depuis ces 10 dernières années ça a été une belle aventure à trois pour démarrer et faire connaître encore plus au grand public le livre audio.

Notre objectif ce n’est pas de devenir éditeur ou de produire des livres audios. Notre objectif c’est réellement, à travers le fait de promouvoir le livre audio, fédérer tous les acteurs du livre audio. Et ces acteurs, ces éditeurs c’est bien sur les écrivains qui vont écrire les livres et qui seront ensuite interprétés, lus, par des comédiens. ”

Vous pouvez aussi écouter cette interview en podcast :

Fédérer les acteurs du livre audio

 » Et on s’est aperçu, finalement assez vite que chacun travaillait un peu de son côté. Et on a pu réellement réunir, une fois par an d’ailleurs au Centre National du Livre, tous ces différents acteurs pour remettre le Grand Prix du Livre Audio, que l’on a créé dès l’origine.

C’était le début de cette aventure, c’était en fait s’inventer un peu un prix littéraire, puisque l’on démarrait quand même de pas grand chose. Le livre audio n’était pas encore très connu en France il y’a 10 ans, la part de marché était je crois de 0,6%.

Alors qu’aux Etats-Unis à cette époque là, en 2008-2009, on est à peu près à déjà 8 ou 9% de part de marché du livre en général, donc papier, numérique ou audio. Et quand on regarde nos amis anglo-saxons et allemands c’est effectivement très répandu, beaucoup plus qu’en France. « 

Le livre audio progresse en France

 » En France aujourd’hui on doit taquiner les 2% à peine, mais des grands comme Gallimard, Hachette avec sa filiale Audiolib sont de plus en plus présents sur ce marché. Maintenant quasiment tous les prix, Médicis, Renaudot, Goncourt, quand le livre sort, en général la version audio sort deux ou trois semaines après. Donc c’est un marché qui est dynamique.

Le Grand Prix du Livre Audio y contribue, il a lieu tous les mois de juin, où on rencontre les différents acteurs de la profession, une centaine de personnes en général. Pour décerner, avec un jury de professionnels, par catégories (contemporain, classique, jeunesse, document et maintenant polar) un prix de livre audio. « 

Le Festival du Livre Audio

 » On a un deuxième grand moment dans l’année, c’est le Festival du Livre Audio, qui lui a lieu à Strasbourg. Ça dure une semaine et on a différentes présentations, que ça soit à travers le prix des lycéens, puisque l’on a aussi organisé avec des lycées d’Alsace des écoutes. Les élèves écoutent cinq livres pendant 2-3 mois puis se réunissent ensuite pour décerner leur prix.

livre audio

Pendant ce festival, le grand public décerne aussi son prix, ça fait déjà trois prix. Le vote a lieu selon les internautes qui vont voter sur notre plateforme La Plume de Paon pour élire leur livre préféré. Et on va attribuer ce prix pendant le festival.

On a aussi pendant le festival un moment qui est assez fort, c’est la Nuit de la Lecture où on réunit quelques comédiens, parfois des grands noms du théâtre, on a eu Thibault de Montalembert qui est venu à plusieurs reprises. On a eu Denis Podalydès, Dominique Pinon qui sont venus au festival et qui ont fait de magnifiques lectures.

C’est donc la nuit de la lecture où on a environ huit ou neuf lectures dans la soirée, qui se termine un peu avant minuit. Ça permet de réunir un grand public, que ce soit un public malvoyant, non-voyant, et bien sur un public averti en terme de livres audio. « 

La Plume de Paon au Salon du Livre

 » On n’a pas voulu faire un salon, car au fond c’est un peu le troisième moment de La Plume de Paon c’est à dire la présence au Salon du Livre à Paris, où on réunit différents éditeurs de livres audio. Non on n’a pas voulu, on s’est essayé pour dire la vérité : au début du festival on a réuni des éditeurs, mais l’idée ce n’était pas réellement de faire un salon du livre, mais plutôt de partager cette passion de la lecture, entendre ces voix magnifiques, faire participer des jeunes. « 

Les différents supports

 » Il y a 10 ans, on le trouvait essentiellement en support CD. On en trouvait très peu en téléchargement, ça commençait mais c’était très confidentiel, sur des plateformes comme iTunes. Mais ce qu’on retrouvait il y a 10 ans sur iTunes c’était surtout des versions américaines, car les supports de téléchargement étaient plus avancés aux Etats-Unis.

Puis petit à petit le téléchargement s’est démocratisé, nous utilisons de plus en plus nos smartphones pour écouter des émissions et des livres audios. Et aujourd’hui, il y’a différentes plateformes en France qui permettent effectivement de télécharger des livres audio.

Bien sur il y’a le grand américain, Audible, puis il y’a d’autres plateformes qui arrivent, plateformes de podcast, de livres audio. Majelan qui est une nouvelle plateforme française, commence les livres audio. On a de jeunes plateformes aussi comme Book d’Oreille qui est spécialisée dans le livre audio et permet le téléchargement.

livre audio

Donc aujourd’hui, on trouve le livre audio toujours en CD, c’est encore le support privilégié. Le téléchargement arrive en force, de plus en plus de plateformes, et effectivement on commence tous à trouver très pratique de pouvoir télécharger un livre audio, pouvoir l’écouter à la maison.

Pour les éditeurs c’est plus intéressant puisqu’il n’y a pas de coût de pressage. Pour les lecteurs c’est aussi plus facile d’une certaine manière, on a notre smartphone sur soi, et on l’emmène partout.

En version mp3, on va trouver pour une lecture de 17-18h, deux CDs par exemple. Le plus bel exemple d’une belle collection de CD, “A la recherche du temps perdu” qui vient d’être publié par Frémeaux & Associés, lu par Daniel Mesguich. Grâce à Daniel Mesguich je suis quasiment arrivé au bout de “A la recherche du temps perdu”. Je crois que c’est un coffret de huit ou neufs volumes, avec deux ou trois CDs par volume. « 

La Plume de Paon sur le web

 » Sur le site web La Plume de Paon vous allez retrouver nos différentes activités, un résumé des différents livres audio qui ont été primés chaque année. Si vous ne savez pas quoi lire, si vous cherchez des livres audio qui reflètent une lecture de qualité, à travers le prix et les différentes catégories vous avez une garantie de trouver de bonnes lectures.

On a publié différentes choses, bien sur la sélection de l’année, pour que les internautes puissent écouter et voter. C’est des extraits simplement bien sur, mais ça permet aux internautes s’ils sont intéressés de pouvoir télécharger sur les plateformes dont je parlais tout à l’heure, ces livres audio et de les écouter.

On n’a pas de liens avec les plateformes, car c’est un site institutionnel, on n’a pas voulu faire de liens économique ou marchand. Par contre vous allez sur les sites des éditeurs qui figurent dans notre sélection, et vous allez trouver sur ces sites, les différents moyens de vous procurer les livres audio.

Le Grand Prix du Livre Audio, au Centre National du Livre est réservé aux professionnels. C’est en juin que nous attribuons ce prix pour chaque catégorie. Et la “Plume d’Or”, en clin d’oeil bien sur à la palme d’or, pour le livre audio de l’année et la voix de l’année puisque derrière un livre audio, il y’a une voix.”

A voir aussi

Dossier Pouvoir de la parole
Dossier Voix off


Retour Dossier Révolution audio web
Retour Accueil

Doublage – Magie des voix off

réalisation podcast - voix off - une femme en doublage

Dans les films de fiction et les documentaires, les voix off bercent nos oreilles et bien souvent le doublage des voix tient de la magie. ​Les comédiens qui ​doublent les voix des acteurs américains que nous voyons à l'écran n'ont eux pas de visages. Les commentaires aussi des documentaires sont souvent portés par des acteurs célèbres dont nous reconnaissons immédiatement la voix.

​Lors du salon Entendez-Voir ! en mars 2020 à Strasbourg, nous avons rencontré des comédiens spécialistes ​du doublage et des voix off. Ils nous ont parlé de leur métier et de leur passion pour la voix.

Même s'ils sont renommés pour doubler des stars, pour leur prêter leur voix off, ce ne sont pas des comédiens spécialisés uniquement dans ce type de travail. Tous jouent aussi en chair et en os au théatre ou dans des films français. 

Ils ne se considèrent pas comme uniques, car ils considèrent que la voix est l'outil numéro 1 de tous les comédiens, tous les acteurs , quel que soit le contexte dans lequel ils travaillent.

Et ils nous rappellent aussi que les voix que nous entendons dans les livres audio, à la radio, dans les podcasts sur internet sont aussi des voix off.

Magie et Pouvoir de la voix de doublage

doublage philippe peythieu

Philippe Peythieu, la voix française d'Homer Simpson

Et la magie et le pouvoir de ces voix de doublage proviennent essentiellement du fait qu'on ne voit pas la personne qui parle. Nous, auditeurs, nous sommes donc encore beaucoup plus à l'écoute de ces voix.

A cela se rajoute le fait que nous sommes de plus en plus en train de les écouter au casque , sur des écouteurs : ces voix off de doublage nous parlent donc au creux de l'oreille, intimement. 

Leur pouvoir de séduction et d'émotion est donc énorme.

Au salon “Entendez voir” en mars 2020 à Strasbourg, Plan Sonore a rencontré Martin Adamiec, un comédien multi-facettes basé en Alsace, pour parler avec lui de son parcours et principalement de son activité de voix off pour la chaîne de télévision Arte. Retour Dossier Voix off “ Je m’appelle Martin Adamiec, je suis né en

Françoise Cadol – voix française d’Angelina Jolie. Sur notre podcast Plan Sonore nous démarrons une série d’épisodes sur la voix parlée. Nous avons rencontré des comédiens, des éditeurs, des artistes au salon Entendez-Voir ! Ecoutez-les

Benoît Allemane est la voix française de Morgan Freeman. entre autres, car c’est un des grands comédiens français spécialisé dans le doublage des voix.

A voir aussi


[Internet] le pouvoir de la parole

bird um1 - le pouvoir de la parole - micro-casque

​Sur le web, on parle en permanence. Dans les vidéos, les podcasts, les chats, les webinaires, les live facebook ... Même quand on poste sur les réseaux sociaux, on parle ! On croit qu'on écrit, mais en fait on parle. Pourquoi ? Le pouvoir de la parole est illimité sur le web, comme il l'est depuis que les humains parlent. Alors comment faire pour renforcer nos messages ?

Dans cette mini-série vidéo, nous faisons le tour des 12 préconisations essentielles pour servir l'amélioration de votre voix sur internet. 

​En effet, que vous soyez formateur·trice à distance, web marketeur·euse, communicant·e, podcasteur·se, youtubeur·euse, influençeur·se, vous devez compter principalement sur le pouvoir de la parole, de votre parole, pour délivrer vos messages à distance.

Le plus souvent, vous parlez au creux de l'oreille de vos apprenants ou de vos prospects. Alors vous devez soigner votre message vocal. Vous le faites déjà dans son contenu : vous y faites très attention.

Mais vous devez aussi en soigner la mise en forme, c'est vital !

Qu’est ce que le principe FEPS ? Il régit la communication sonore selon des principes humanistes de partage qui met en avant l’écoute et le plaisir des sons. Retour Dossier Pouvoir de la parole Bienvenue sur Plan Sonore ! Cette vidéo et cet article sont là pour vous permettre de commencer à répondre à une de

Quand on commence à vouloir communiquer sur le web, on croit toujours que l’image est primordiale, mais en vérité elle n’est rien sans le son, car la plupart du temps c’est votre voix qui porte votre message à vos prospects ou à vos apprenants. Où en est votre Audio Web ? Retour Dossier Pouvoir de la

Une voix de speaker complètement noyée dans l’ambiance sonore générale… Voilà une des erreurs de débutant en vidéo très fréquente. Et il y en a toute une série en communication internet. Retour Dossier Pouvoir de la parole Quelques précautions toutes simples devraient vous permettre de les éviter afin d’optimiser vos prises de son. Aujourd’hui je

Dans cette série pour améliorer votre web audio, 4 X 3 = 12. On boucle les recommandations pour votre réussite. Avec 4 clés indispensables ! Retour Dossier Pouvoir de la parole Dans les 2 vidéos précédentes de cette série, pour vous permettre d’affirmer votre web audio, je vous ai donné tout d’abord : 4 raisons de

Le pouvoir de la parole : aller plus loin

Partagez cet article, ces vidéos, likez-les et pour rester informé·e de toutes les nouvelles parutions en lien avec l’audio web, abonnez-vous à notre page Facebook, à notre chaîne Youtube, à notre podcast Plan Sonore sur toutes les plateformes numériques.
Pour rester informé·e de toutes les nouvelles parutions, abonnez-vous à votre newsletter mensuelle – spécial audio web.

Si vous voulez aller plus loin, passez à l’action : vous bénéficiez de conditions très spéciales pour accéder à notre formation :

Comment enregistrer votre voix parlée ?

Une formation totalement en ligne, chez vous, quand vous le désirez, rapide et efficace pour améliorer immédiatement le son de votre voix enregistrée avec les bons outils, les bonnes techniques.

Ne perdez plus de temps à essayer tout seul, à l’arrache. Faites-vous accompagner par un professionnel.

Vous pourrez même compléter cette formation courte, par une formation tutorielle de Prise en main express d’Audacity, le logiciel libre audio qui vous permettra de nettoyer, monter et mixer vos enregistrements audio.

A voir aussi


Françoise Cadol : la voix française de Angelina Jolie

Francoise Cadol - Angelina Jolie

La voix française d'Angelina Jolie, Françoise Cadol est comédienne au théâtre et au cinéma, auteure de pièce de théâtre et  elle prête sa voix à Angelina Jolie, Sandra Bullock, Patricia Arquette et à de nombreuses publicités,  jeux vidéo et documentaires.
Sur notre podcast Plan Sonore nous démarrons une série d'épisodes sur la voix parlée. Nous avons rencontré des comédiens, des éditeurs, des artistes au salon Entendez-Voir ! à Strasbourg début mars 2020.

Françoise Cadol, la voix française d'Angelina Jolie parle de la magie de la voix

  Je suis comédienne, dramaturge, j’anime des ateliers d'écriture et de lecture, j'ai une compagnie de théâtre, j'écris des pièces de théâtre. Dans mon métier de comédienne, je fais du théâtre, des tournages, je prête ma voix à des comédiennes. J’ai la chance de prêter ma voix à des actrices comme Angelina Jolie, Sandra Bullock, Patricia Arquette, Tilda Swinton… 

J'ai cette chance là, je fais des documentaires, des publicités. Tous les gens qui font du doublage sont des comédiens. Bien sûr, ça apporte beaucoup, c'est un autre exercice technique. En plus de ce qu'il faut apprendre et oublier, pour se libérer, c'est un investissement, c'est un amusement, c'est du bonheur. 

​Un vrai travail d'équipe

 C'est aussi un vrai travail d'équipe, c'est aussi très inspirant pour la comédienne que je suis de doubler parfois des comédiennes comme Angelina Jolie... qui ont travaillé un personnage, qui l'abordent d'une certaine manière ou d'une autre. C'est très inspirant pour la comédienne que je suis pour travailler des rôles, pour aller à des castings.

J'ai par exemple dernièrement doublé un film et je me suis inspirée du jeu de cette comédienne qui était absolument incroyable et il se trouve que le lendemain, je suis allé passer un casting et j'avais dans la tête le jeu de cette comédienne et j’ai été passer ce casting avec tout ça dans la peau, dans la tête et dans la voix et j'ai été choisi pour ce casting.

C'était une anecdote, mais en dehors de ça bien sûr, c'est très inspirant le doublage et ça permet de continuer d'apprendre aussi, c’est un exercice différent, que ce soit les documentaires, que ce soit les livres audio et j'en fais des livres sonores... Tout ça participe au travail du comédien et au fait que rien n'est jamais terminé au niveau de la connaissance et j'adore apprendre. Et raconter des histoires.

​La voix a un impact incroyable

 La voix a un impact incroyable. Elle est très importante et quand on dit parfois prêter sa voix … Je prête ma voix avec tout ce qu'il y a autour, tout ce qu'il y a avec... Mais oui, la voix bien sûr a une importance incroyable. Elle suggère les images dans les livres audio. J'en ai fait un dernièrement, un moment sublime;… C’était le Fantôme de l'Opéra. C'est absolument incroyable déjà tous ces sons. 

Et en fait on a perdu aussi avec toutes ces images, parfois je dis bien parfois, cette capacité qu'on a au niveau de l’imaginaire, quand on a pas les images, quand parfois on écoute juste la voix, les sons, la musique. L'imaginaire est beaucoup plus ouvert et moins limité par les images entre guillemets qu'on nous impose. 

Il y a des gens et j'ai des amis qui font des formations de doublage. Moi, quand j'ai commencé, il n'y avait pas de formation. Je suis allé dans les studios pour assister, regarder, écouter... rester dans mon coin pour essayer de comprendre cette technique incroyable et puis quelques heures, quelques jours après, j'ai compris et j'ai commencé à passer des essais à gauche, à droite et j'ai eu la chance de d'être choisie assez rapidement.

​Une magnifique histoire

​On parlait des livres audio... il m'arrive une magnifique histoire, là depuis quelques mois.
Grégoire Delacourt est un magnifique auteur de romans et je me suis retrouvé à passer des essais pour un de ses livres audio. J'ai passé l’essai et il se trouve que Grégoire m'a choisi, donc je l'ai lu, je l'ai dit et après l'avoir dit, j'ai levé le doigt en disant à Grégoire : 

- Est-ce que, s'il vous plaît,... j'ai une compagnie de théâtre et j'écris... Est-ce que je pourrais avoir l'exclusivité de votre livre pour faire une adaptation au théâtre, pour un seul en scène ?

Et dans le studio, chose incroyable, il me dit oui ! Quelques mois après, j'ai eu l'accord de l’éditeur et puis j'ai demandé à Tristan Petitgirard ( il a eu 4 Molière avec la Machine de Türing) s’il voulait bien me mettre en scène. Il m'a dit oui, on a fait une lecture à Paris et on a trouvé tous les partenaires pour faire cette création, qui aura lieu cet été au Festival Off d'Avignon

Voilà c'était si formidable. Et une chose sur laquelle j'insiste :  il faut croire en son intuition et c'est vrai que la voix permet aussi çà, elle ouvre beaucoup d'intuition. Et je n’avais rien : il y avait juste un essai, une voix posée sur des mots et il y a eu une chose qui a fait que, voilà, on en est là aujourd'hui et on sera sur scène grâce à la magie de la voix et la magie de l'intuition. Et c'est une pépite qui parle à tout le monde, ce livre... "

Ecoutez Françoise Cadol , la belle voix française d'Angelina Jolie et son interview complète sur le podcast Plan Sonore.
Abonnez-vous et ne manquez dans la même série Entendez-Voir ! la rencontre avec Benoit Allemane, la voix française de Morgan Freeman

Ecoutez le podcast de Plan Sonore
Ecouter le podcast sur Spotify
Ecoutez Plan Sonore sur ios - Apple Podcasts
Ecouter le podcast sur Deezer
Ecoutez Plan Sonore sur androïd - Google podcasts

A lire aussi


La voix française de Morgan Freeman

Benoit Allemane - la voix française de Morgan Freeman

Benoît Allemane est un des grands comédiens français spécialisé dans le doublage des voix : il est entre autres la voix française régulière de Morgan Freeman.
Sur notre podcast Plan Sonore nous démarrons une série d'épisodes sur la voix parlée. Nous avons rencontré des comédiens, des éditeurs, des artistes au salon Entendez-Voir ! à Strasbourg début mars 2020. 

Benoit Allemane n'est pas seulement la voix française de Morgan Freeman. Il est aussi la voix de la plupart des incarnations du Père Noël. Il participe également régulièrement aux Guignols de Canal+, il est aussi la voix de Charlie le Coq des Looney Tunes, ainsi que c'est du commentateur de la seconde série Cosmos présenté par Tyson. 

Il a doublé pour le cinéma, la télévision, la radio, la publicité et le domaine du jeu vidéo, il a eu quelques rôles au cinéma et à la télévision en tant qu'acteur et c'est surtout au théâtre qu'il est le plus présent avec plus de 40 pièces à son actif. Il est également la voix off de nombreux documentaires.

Mais il est surtout inoubliable pour cette voix incroyable avec laquelle il double Morgan Freeman.

L'interview de Benoît Allemane, la voix française de Morgan Freeman

“ … Je fais du théâtre, du cinéma, de la télévision, du doublage. j'ai commencé en 1960, ça fait longtemps... La voix : tous les comédiens sont spécialisés dans la voix, puisque la voix est l’instrument du comédien. Le violon, l’archet, les cordes sont l'instrument du violoniste. Nous, on a notre voix. 

Nous sommes notre propre instrument, à part si vous faites du mime effectivement, là vous n'avez pas besoin de la voix. Depuis toujours, au théâtre, à la radio, c'est notre instrument et ce n'est pas spécial. Et Il faut l'entretenir.

Au théâtre, dans une pièce de théâtre, nous rentrons dans la personnalité du personnage que l'on joue. On s'inspire de son passé imaginé par l'auteur, de son futur et de son présent. On essaie d'avoir son rythme cardiaque, sa respiration tout simplement. Ressentir ses sentiments, son émotion, sa colère... On doit tout exprimer. 

Mais pour ça on travaille pendant un mois de répétitions. Tandis qu’à la radio ou en doublage, c'est immédiat. Une petite répétition et on enregistre. C'est pas la même chose, c’est moins une intériorisation d'un personnage. Mais ça ne veut pas dire que le travail est moins intéressant. Ce n'est pas péjoratif. 

A France Culture, à la Maison de la Radio, à l'époque on faisait un travail de comédien quand même plus approfondi, il y avait une technique à respecter. C'est très important. C'était une période assez extraordinaire pour la radio.

Et aujourd’hui quand on voit le coût des studios à l'heure à Paris, maintenant c'est difficile de réunir trois ou quatre comédiens pour enregistrer 20 minutes. Ca coûte une fortune …

… Aujourd’hui, ce qui est formidable, c’est l’innovation sur internet…”

Ecoutez la formidable voix de Benoit Allemane qui double Morgan Freeman et son interview complète sur le podcast Plan Sonore.
Et abonnez-vous pour ne pas manquer, dans la même série Entendez-Voir !, la rencontre avec Françoise Cadol, la voix française entre autres de Angelina Jolie, Sandra Bullock ou Patricia Arquette.

Sur le podcast de Plan Sonore,  vous pouvez écouter un grand nombre d'épisodes passionnants sur les sujets brûlants du podcast, de la voix parlée et de la communication audio sur le web en général, mais aussi des épisodes sur des sujets plus musicaux.
Par exemple : Comment faire de la musique avec votre ipad. Oui ! Oui pas seulement en écouter, mais faire, jouer de la musique.

Ecouter une chaine de podcasts, c'est gratuit et c'est très facile . Vous tapez tout simplement Plan Sonore dans votre application numérique favorite : Spotify, Deezer, iTunes ou Apple Podcasts, Google Podcasts et c'est parti ! 

Et n'oubliez pas de liker, de partager et de vous abonner à la chaîne.

la voix de Morgan Freeman
Ecouter le podcast sur Spotify
Ecoutez Plan Sonore sur ios - Apple Podcasts
Ecouter le podcast sur Deezer
Ecoutez Plan Sonore sur androïd - Google podcasts

A lire aussi


Entendez-Voir !

L'évènement Entendez-Voir ! à Strasbourg

Vue (d’) ensemble organisait la 2ème édition de Entendez-Voir ! le rendez-vous du Livre et du Film accessibles à Tous, 29 février au 7 mars 2020 à Strasbourg. Projections, Lectures, Salon du Livre, Expos, Débats, Workshops.
Plan Sonore était au Salon Entendez-Voir ! pour proposer une découverte de l'univers du podcast et de l'audio sur le web.

Pendant 3 journées au Salon Entendez-Voir !, nous avons rencontré et échangé avec des éditeurs, des comédiens, des artistes, des formateurs, des entrepreneurs de la région de Strasbourg et d'ailleurs.

Plus que jamais, la question de l'accessibilité reste cruciale dans notre société moderne. Accessibilité physique pour les handicapés moteurs, mais aussi accessibilité aux contenus numériques pour les malvoyants et les non-voyants et accessibilité à tous les films et vidéos pour les malentendants.

​C'était la thématique du Salon Entendez-Voir !

​Nous avons interviewé plusieurs acteurs dans cet univers du livre audio accessible et du doublage de voix et ces rencontres font l'objet d'articles sur notre blog et d'épisodes sur notre chaîne de podcasts.

A lire ou à écouter dans l'ambiance d'Entendez-Voir ! ​

les comédiens de doublage à Entendez-voir

Plus que jamais l'univers de la communication orale, du podcast​, du livre audio attire tous les acteurs ​de des média et ceux de l'accessibilité. La voix parlée est au coeur de tous ces dispositifs de communication et du Salon Entendez-Voir.

Le Salon Entendez-Voir est un évènement majeur qui a lieu tous les ans au printemps à Strasbourg. Il rassemble tous les partenaires de l'édition et de l'accessibilité, éditeurs, associations ...

Entendez-Voir

Il est organisé par l'association Vue (d') Ensemble, créée par de jeunes déficients visuels qui a pour objectif de militer contre la sédentarisation des déficients visuels. ​Ses objectifs sont de mélanger malvoyants, non-voyants et voyants de tous les âges, de tous les horizons, seuls ou en famille, afin de partager la diversité de ​leurs regards. ​

Ses membres oeuvr​ent principalement dans les domaines du loisir, de l'information, de la culture​ et de l'insertion professionnelle.


Plan Sonore vous propose une veille permanente dans ce domaine au travers d'articles, sondages, podcasts, ainsi que des formations et des prestations audio pour les entreprises.

  • Si vous êtes web-entrepreneur·e, blogeur·euse, communicant·e, formateur·trice, une association, une entreprise ou tout simplement un·e individu·e
  • Si vous désirez découvrir l'univers du podcast, utiliser les techniques audio et multimédia dans votre communication sur le web

​Abonnez-vous et n'hésitez pas à me contacter : Bruno de Chénerilles contact@audioformations.org


4 clés pour votre web audio

web audio - Zoom H2 et clap vidéo


Dans cette série pour améliorer votre web audio, 4 X 3 = 12. On boucle les recommandations pour votre réussite. Avec 4 clés indispensables !

Retour Dossier Pouvoir de la parole

Dans les 2 vidéos précédentes de cette série, pour vous permettre d’affirmer votre web audio, je vous ai donné tout d’abord :

Aujourd’hui je vous apporte le complément indispensable : Comment faire ?

Les 4 clés pour maitriser votre son sur le web

Clé No1 : Choisir les bons outils pour votre web audio

En matière d’équipement technique, quel qu’il soit, se pose inévitablement la question des outils :

Quel enregistreur ? Quel micro ? Quel logiciel ? Quels accessoires ?

Si vous effectuez quelques recherches, vous vous apercevez que le choix est presque infini, les caractéristiques précises des appareils, leur compatibilité sont souvent incompréhensibles et les prix peuvent varier de 1 à 10.

Alors c’est tout un travail que de budgétiser pour se doter de ce qu’il vous faut pour couvrir vos usages sans dépenser dans le superflu et selon vos moyens.

Le pire serait de dépenser dans des appareils ou des logiciels dont vous n’aurez pas besoin. Et on voit çà très souvent ! Beaucoup trop souvent !

Clé No2 : Apprendre à s’en servir

Comprendre le phénomène sonore, savoir placer correctement son micro, maitriser les fonctions de base d’un logiciel audio pour produire vite et simplement vos documents audio, savoir nettoyer, monter, mixer, gérer vos pistes son dans vos vidéos etc …
Là encore si vous cherchez des tutoriels sur le web, il y en a plein, plus ou moins bien faits et ils ne tiennent pas compte des spécificités de votre activité, de votre web audio à vous.

Il faut donc là aussi un peu de méthode dans votre apprentissage pour gagner ensuite beaucoup, beaucoup de temps au bénéfice de votre activité.

Clé No3 : Adopter une méthode de travail efficace

Cela peut vous paraître un peu technocratique au premier abord, mais prenons un exemple : Réaliser un podcast tout simple avec votre voix, une ambiance musicale et un petit habillage, ce n’est pas une mince affaire.

Cela demande de s’organiser, d’avancer étape par étape, depuis la conception, l’écriture, la gestion des ressources, la réalisation proprement dite (enregistrement, montage, mixage, exportation) et enfin la mise en diffusion, la promotion.

Même si les moyens techniques sont assez légers, une bonne méthode de travail vous permettra de valider toutes ces étapes dans les règles de l’art afin d’obtenir un résultat de qualité professionnelle pour votre web audio.

Clé No4 : Produire simple : « less is more »

Et enfin la 4ème clé pour votre réussite audio, c’est produire simple, selon l’adage bien connu des créateurs et des designers : Less is More !
C’est à la fois le point de départ et le point d’arrivée de toutes les réflexions que nous venons d’avoir tout au long de ces 3 vidéos destinées à vous guider dans l’affinage de votre web audio. La boucle est bouclée !

Mais au fait comment traduire cette maxime anglo-saxonne ?
Littéralement : « Moins c’est Plus ! ». Ce n’est pas très parlant.

Mais il existe un adage bien franco-français pour désigner l’inverse, en usage dominant dans toutes nos chères administrations et nos services publics, c’est :
« Pourquoi faire simple alors qu’on peut faire compliqué ? »
Vous voyez sans doute de quoi je veux parler ?

Mais il suffit d’inverser la proposition pour avoir une traduction assez juste de Less is More et ca donne çà :
« Pourquoi faire compliqué alors qu’on pourrait faire simple ? »

Sur ces bonnes paroles, je vais vous quitter, mais auparavant …

Afin de pouvoir bénéficier des solutions pour toutes ces problématiques, pour vous améliorer, résoudre tout ce qui vous empêche d’avancer, tout ce qui vous ralentit dans vos usages web audio, abonnez-vous à la Newsletter mensuelle de Plan Sonore : chaque mois en lien avec votre activité sur le web.

Et si vous voulez aller plus loin et passer à l’action : vous le savez, vous bénéficiez de conditions très spéciales pour accéder à notre formation :

Comment enregistrer votre voix parlée

A lire aussi

Communication sonore : partager le plaisir et le pouvoir des sons
4 bonnes raisons de soigner votre audio web
4 pièges audio en communication internet


Retour Dossier Révolution audio web
Retour Accueil

4 pièges audio en communication internet

communication internet - la voix parlée est un outil puissant

Une voix de speaker complètement noyée dans l’ambiance sonore générale… Voilà une des erreurs de débutant en vidéo très fréquente.
Et il y en a toute une série en communication internet.

Retour Dossier Pouvoir de la parole

Quelques précautions toutes simples devraient vous permettre de les éviter afin d’optimiser vos prises de son. Aujourd’hui je voulais tout particulièrement vous signaler  :

Les 4 pièges audio à éviter en communication internet

Piège No 1 : Négliger la qualité de la prise de son de votre voix

Le premier piège c’est de négliger la qualité de la prise de son de votre voix. Nous venons de le voir dans l’extrait-vidéo à l’instant, par exemple imaginez les sons ambiants trop forts nuisent à la lisibilité du message vocal.
Si vous avez déjà enregistré dans un lieu public, vous connaissez bien le problème, mais peut être n’avez vous pas la solution pour anticiper, sécuriser votre tournage  ? Pourtant c’était l’unique chance de bloquer quelques minutes avec votre interlocuteur.

Piège No 2 : Compliquer votre dispositif de production

Le 2ème piège à éviter en communication internet, c’est de compliquer votre dispositif de production. Par exemple  : je connais beaucoup de débutants qui vont poser plusieurs micros pour enregistrer leur propre voix, pour soi-disant assurer le coup ou pour soi-disant renforcer le signal sonore.
Ca ne sert à rien bien au contraire, vous allez avoir plein de problèmes avec vos pistes au montage et au mixage et perdre beaucoup, beaucoup de temps.

Alors qu’il suffit de savoir où placer exactement votre micro pour effectuer d’emblée une prise de voix impeccable qui n’aura pas besoin d’être retouchée par la suite.

Piège No 3 : Lire votre texte

Le 3ème piège audio c’est de lire votre texte. Bien sûr, vous écrivez toujours le texte de votre speak afin de ne pas bredouiller, vous tromper ou encore oublier les choses importantes à dire au micro.

En tout cas, si vous ne le faites pas, je vous conseille absolument de le faire  : une très bonne préparation va vous faire gagner un temps fou.
Mais attention, ne vous contentez pas de le lire, rien de moins engageant pour votre auditeur qu’une lecture de texte.

En communication internet, il faut toujours adresser vos messages à votre auditeur. Vous le savez très bien et c’est ce que vous faites déjà en communication écrite, dans vos posts et vos emails.

Et oui, la communication audio est orale et c’est ce qui fait sa force. il s’agit de parler à votre apprenant ou à votre prospect pour qu’il vous écoute et non pas de lire un texte. Et je sais que pour beaucoup c’est très difficile au début de trouver le ton juste.

Piège No 4 : Surcharger votre bande-son

Et enfin la 4ème erreur à ne pas commettre, c’est de surcharger votre bande-son. Trop de musique, trop présente, trop d’artifices sonores vont immanquablement noyer le propos de votre speak, son sens même et diminuer son impact.

Car nous ne sommes capables d’écouter attentivement qu’une seule chose à la fois, alors autant oublier tous ces artifices et diriger prioritairement l’attention de votre auditeur sur la voix qui véhicule le sens de votre message, non  ?

Pour être averti·e de toutes les nouvelles parutions en communication internet sur ce blog, abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter mensuelle.

Si vous voulez aller plus loin, passer à l’action et améliorer votre communication internet : vous bénéficiez de conditions très spéciales pour accéder à notre formation :

Comment enregistrer votre voix parlée

Une formation courte et efficace, entièrement en ligne, chez vous quand vous voulez, accompagné par un professionnel.

Vous allez gagner beaucoup de temps, éviter de tourner en rond pour vous équiper judicieusement. Economiser beaucoup d’argent.

Et au final, la qualité de votre communication internet sera très positivement impactée. En effet, la qualité de votre voix, celle qui parle à l’oreille de vos prospects ou de vos apprenants, va les mettre en confiance et renforcer l’impact de vos messages.

A lire aussi

Communication sonore : partager le plaisir et le pouvoir des sons
4 bonnes raisons de soigner votre audio web
4 clés pour votre web audio


Retour Dossier Révolution audio web
Retour Accueil