La grande famille des guitares électriques

un rack de guitares électriques

On dit la guitare, mais on devrait toujours dire les guitares, tant cette famille d’instruments est nombreuse. Nous allons nous intéresser ici aux guitares électriques et vous ne savez peut-être pas qu’il en existe plusieurs sortes. Au delà bien sûr des modèles et des marques qui déjà sont légion et que beaucoup connaissent et chérissent.

Guitare électrique : Combien d’instruments différents ?

Oui bien sûr vous le savez : il y a des acoustiques et des électriques. Mais, au fond c’est à la base le même instrument. Accordé le plus souvent en Mi : les 6 cordes à vide sont mi la ré sol si mi. Cà, vous le savez toutes et tous.

guitare électrique Fender Telecaster

Et il y a aussi la guitare basse, le plus souvent électrique et accordée comme la guitare, mais à l’octave en dessous. Elle a le plus souvent 4 cordes, accordées en mi la ré sol, comme la contrebasse. Ces cordes sont beaucoup plus grosses afin de pouvoir sortir correctement les fréquences graves.

Vous connaissez ça, bien sûr. C’est ce qu’on trouve classiquement dans tous les groupes de rock, punk, pop. En général, 1 basse et 2 guitares, on rajoute une batterie et voilà le prototype, l’ossature d’un combo classique de rock. Les Beatles, les Rolling Stones et presque tous les groupes anglais des sixties étaient structurés sur ce modèle.

guitare basse Fender Jazzbass

guitare basse Fender Jazzbass

Mais ce n’est pas tout…

Guitares : la fratrie au grand complet ?

Alors oui : guitare et basse basse, mais encore ?

Vous connaissez la baritone ? Non ? Elle se situe entre les deux !

Elle est accordée plus bas : en si ou même en la. Oui en dessous ! Elle a un manche plus long, 6 cordes plus grosses et donc des basses plus riches.

Cà donne : la ré sol si mi la ou bien si mi la ré sol si. A l’origine, elle a été créée avant l’invention de la basse électrique. Sur scène, en country, rock, la contrebasse acoustique ne sortait pas facilement. Alors on a eu l’idée de créer cette baritone pour doubler la contrebasse.

guitare électrique baritone Danelectro

guitare électrique baritone Danelectro

On l’a aussi utilisé parfois pour remplacer carrément une basse, mais elle peut aussi sortir des sons très riches, comme on en entend dans les westerns spaghetti. On appelle ça aussi le twang : des riffs mélodiques avec beaucoup de réverbération. Cà vient pas mal aussi de la country music.

Danelectro est le fabricant emblématique aux USA pour les baritone, mais je crois bien que c’est Fender qui a inventé le concept. Les Danelectro sont des guitares très bon marché, on en trouve aussi depuis peu sur le marché européen..

Mais c’est aux USA qu’on en trouve beaucoup plus : Gretsch, Fender, Harley Benton, mais aussi des modèles plus coûteux.

On y est ? Au grand complet ? Pas encore…

Guitares : Et la petite soeur ?

Encore moins connue, la soprano. Elle est plus petite, avec des cordes plus fines et accordées plus haut que la guitare. La plupart du temps en la ou même en si, mais au dessus. Ca donnera : si mi la ré sol si ou bien la ré sol si mi la.

Attention, ce n’est pas un ukulele qui lui n’a que 4 cordes.

On la présente parfois comme un instrument pour enfants et on trouve la plupart du temps des modèles avec une lutherie approximative, très cheap, qui souvent ne tiennent pas l’accord. Difficile à jouer sur scène.

guitare électrique soprano Epiphone Pee Wee

Une Epiphone LesPaul Pee Wee,
une guitare soprano imitation- réduction de la Gibson LesPaul.

Sortie dans les années 90, elle était présentée par le fabricant comme une guitare de chambre d’hôtel pour les musiciens en tournée et vendue avec ce petit ampli à piles qui tenait dans sa housse.

A peu près jouable, mais j’ai quand même dû faire améliorer la mienne par un luthier.

Pas mal imaginé, mais ça n’a pas vraiment marché commercialement. Epiphone s’est planté avec ce modèle qui pourtant était assez bon marché. Mais après tout, est-ce qu’un guitariste qui passe sa vie en tournée va acheter un instrument bon marché, même pour sa chambre d’hôtel ?

Résultat, on en trouve quasiment plus sur le marché du neuf.

Pour conclure

Il est regrettable que les guitaristes ne s’intéressent pas plus à ces guitares très typées que sont les soprano et les baritone. C’est la raison principale de l’abandon progressif de ces instruments par les fabricants et les luthiers. Malgré tout, on voit un regain d’intérêt sur le marché pour les baritone.

Et pourtant, on a là une famille d’instruments comparable à celle des 4 saxophones : soprano, alto, ténor et baryton, tous très employés dans cette musique sophistiquée qu’est le jazz.

Mais les guitares électriques évoluent surtout dans l’univers très standardisé du rock et de la pop. Et c’est dommage, car ce sont des instruments formidables et aux tonalités extrêmement variées. Et la famille est pourtant très riche : soprano, ténor (c’est la guitare courante), baritone et basse.

Pour ma part, bien que n’étant pas un guitariste virtuose, j’apprécie mes 3 guitares électriques : une belle Telecaster Elite (ténor), une baritone Danelectro et une soprano Pee Wee. Et j’en tire des sonorités, des modes de jeu très diversifiés et inventifs.

Retour Accueil