Ecole de musique au 21ème siècle

education musicale : accordoeons et paysage sonore

De 2018 à 2021, une expérience innovante dans une école de musique à Strasbourg. Cette étude de cas présente un projet-pilote structuré de transition numérique qui emmène et accompagne l'équipe pédagogique de l'école dans la découverte et l'appropriation des nouveaux outils pour l'enseignement musical.

Ce projet ambitieux est né d'une collaboration toute simple sur le terrain entre l'Ecole de Musique de Koenigshoffen et Audiorama : un atelier de musique sur tablettes tactiles, mené par Bruno de Chénerilles dans le cadre des activités périscolaires à l'Ecole Elémentaire des Romains, tout au long des années scolaires depuis 2016.

En réponse à la proposition d'un atelier de MAO à l'Ecole de Musique, Bruno de Chénerilles proposait à Nicolas Wolff, directeur de l'école, de monter un projet plus important, visant à doter l'Ecole et ses professeurs de compétences et de moyens pérennes dans le domaine des nouvelles technologies.

Il s'agissait là pour l'Ecole et son équipe pédagogique de franchir un premier pas structuré vers les usages numériques en éducation musicale, accompagné par Bruno de Chénerilles et Audiorama qui avaient déjà une très longue pratique innovante de ces outils sur le terrain en situation de création et d'éducation musicale. ​

Fonofone

​Ce projet-pilote se voulait d'emblée exemplaire et visait à apporter à l'Ecole de Musique de Koenigshoffen une plus grande autonomie en termes de compétences et de moyens pour réaliser une transition numérique au service de l'éducation musicale. Il a vocation à inspirer d'autres écoles et conservatoires à s'engager dans cette voie.

En effet, les enjeux majeurs d'une telle transition ne se limitent pas seulement à des moyens technologiques innovants, mais ils conduisent avant tout à une rénovation pédagogique nécessaire, souhaitable et attendue pour l'avenir de l'enseignement musical.

Le projet avançait dans 4 dimensions essentielles qui correspondaient chacune à une phase du projet global qui allait se dérouler du printemps 2018 jusqu'au printemps 20​21.

1. ​Formation

Fin 2017, ce premier volet du projet débutait en amont par un sondage auprès de tous les enseignants de l'école, qui permit de d'évaluer leurs compétences existantes et leurs attentes de formation à ces nouveaux usages dans leur activité éducative.

Les résultats de cette étude ont permis d'élaborer un programme adapté de formation professionnelle continue destinée aux 10 professeurs qui confirmaient leur engagement dans cette voie.

Ce plan de formation était porté par l'organisme AUDIO FORMATIONS dont le champ d'action est justement celui des Nouvelles Technologies du Son et de la Musique.

Il a été fondé par Bruno de Chénerilles en 2004, notamment pour y adapter au contexte de la formation professionnelle continue, son enseignement et ses expérimentations sur le terrain depuis plus de 20 ans au CFMI de Sélestat (Université de Strasbourg) et dans ses projets de terrain en Alsace et dans le quartier prioritaire Neuhof-Meinau à Strasbourg.

​​Ce parcours de formation professionnelle proposait des modules consacrés à la MAO, aux outils audio, à l'usage des tablettes tactiles, des smartphones et aux nouvelles pédagogies du son appliquées au terrain de l'éducation musicale.

Ces modules comportaient tous des contenus théoriques et pratiques immédiatement applicables au contexte professionnel des apprenants et validés par des réalisations ​sur le terrain même d'enseignement des professeurs : formation musicale, éveil musical, cours d'instruments, ateliers collectifs.

Afin de s'adapter aux plannings compliqués des professeurs de musique, les parties théoriques et même parfois pratiques de ces modules étaient dispensées le plus possible sur internet, donc à distance sur la plateforme elearning d'Audio Formations pour leur permettre de participer chez eux, à leur rythme et de s'organiser individuellement et en autonomie, tout en étant accompagnés·es à distance par le formateur.

C'était aussi l'occasion pour les professeurs de l'école de se trouver en tant qu'apprenants dans une situation éducative accompagnée à distance, d'en expérimenter les modalités et les bénéfices. L'objectif étant aussi qu'ils puissent en connaissance de cause en faire bénéficier leurs élèves dans l'exercice de leurs cours ( communication à distance avec les élèves et leurs familles ).

Les rassemblements en séances de formation présentielle permettaient de préparer, de débriefer et d'évaluer ces modules à distance mais aussi de consacrer le temps nécessaire aux activités collectives d'ateliers, comme la prise de son, la découverte d'applis sur tablettes et smartphones, l'application à des situations concrètes de jeu musical et la conception de projets éducatifs.

2. ​Equipement

ecole de musique

​​Un inventaire du matériel existant fin 2017 montrait que plusieurs professeurs disposaient déjà de quelques outils audio et informatiques utiles. Mais ce n'était pas suffisant.

En effet il apparaissait indispensable que l'Ecole puisse disposer d'un matériel adapté et de dernière génération.

Un petit parc de tablettes tactiles (ipads) et de toutes les applis musicales éducatives et pour la création.
Une station de travail nomade équipée en informatique musicale (macbook, interface audio, haut-parleurs, logiciels). Plusieurs enregistreurs numériques et leurs accessoires (supports, pieds …)

L'évolution technologique des dernières années a conduit à des outils informatiques très puissants, servis par des appareils légers, conviviaux et très interactifs. Avec les ipads, les smartphones et les laptops, on est très loin de l'inertie et de l'élitisme des gros studios électroacoustiques.

C'est là un paradoxe étonnant. L'innovation, voire la révolution considérable de la pédagogie du son et de la musique a été initiée par Pierre Schaeffer et François Delalande dans le contexte des moyens illimités dont disposaient le GRM à la Maison de Radio France à Paris dès la fin des années 40.

Aujourd'hui, ce sont les objets connectés du quotidien, les tablettes et les smartphones qui peuvent permettre de généraliser son application sur le terrain de l'enseignement et de l'éducation musicale pour tous.

Les budgets d'équipement sont en effet dérisoirement bas pour acquérir aujourd'hui des outils qui ont l'avantage d'être très puissants, conviviaux, tout en restant nomades.

3. ​Pratique et création

​Début 2019, les enseignants formés sont en mesure de faire découvrir et d'explorer avec une partie de leurs élèves les interactions possibles entre leurs instruments traditionnels et les outils numériques.

Accompagnés et coordonnés par Bruno de Chénerilles, 6 ateliers collectifs existants  se muent en ateliers de live electronics et de musique mixte qui explorent Les interactions possibles en temps réel entre instruments acoustiques et électronique.

Comme faire est ici, plus encore qu'ailleurs, la clé par excellence de l'apprentissage, ces ateliers ​avaient pour objectif d'aboutir rapidement à une première en concert :

​Concert créations musicales à l'école de musique

ecole de musique accordéons et ipad
ecole de musique trio de flutes traversières et électronique
ecole de musique pédagogie musicale : piano et ipad

​Après 4 mois d'ateliers, les élèves et les professeurs de l'Ecole de Musique de Koenigshoffen ont présenté en concert des créations musicales pour instruments et électronique sur ipads et smartphones
En mai 2019 -​ Centre Socio-Culturel Camille Clauss - Strasbourg (Koenigshoffen)​

​15 élèves et 6 professeurs de l'école de musique ont concocté ce programme qui fait la part belle au mariage des instruments acoustiques avec les sons électroniques ou concrets.

Paysages sonores contrôlés en direct, transformations électroniques en direct des sons instrumentaux​, jeux gestuels avec les sons électroniques, live electronics...

Toutes les interactions et les surfaces tactiles sur des applis ipad ont été créées sur Lemur, Figure, SmartFaust, Moog Model15 ... et parfois connectées avec Ableton Live sur un Macbookpro.

​Les vidéos du concert de l'école de musique et des ateliers préparatoires

​​C'était l​e premier concert de ​l'école de musique au 21ème siècle, initié et coordonné par Bruno de Chénerilles à L'Ecole de Musique de Koenigshoffen à Strasbourg.

​Une deuxième session d'ateliers 2020/21

A l'automne 2020, une deuxième session d'ateliers ​est dirigée par Bruno de Chénerilles et Nicolas Wolff en direction d'un public d'écoliers et de collégiens du REP Twinger à Koenigshoffen, à 90% non-musiciens, pour ​de nouvelles ​restitutions pour ipads et smartphones ​en 2021.

Un atelier web permettait également à un groupe de jeunes de s'initier à la communication professionnelle sur internet et les réseaux sociaux, dans le souci d'une démarche responsable.

L'objectif de cet atelier de communication est bien évidemment de gérer celle de ces 2 projets de création et d'une manière plus générale de structurer la communication de l'école de musique .

Une extension de cet atelier web est dirigé ensuite vers un public collégien avec des sessions d'écriture pour internet dans le temps scolaire en partenariat avec les professeurs de lettres du Collège Twinger.

​Pour les autres écoles de musique

​Nous l 'avons dit plus haut, ce projet se veut un pilote. Il est donc aussi destiné à en générer d'autres qui pourraient accompagner des écoles de musique ou des conservatoires, désireux de rénover de cette manière leur enseignement.

Audiorama, Audio Formations et Bruno de Chénerilles cherchent déjà d'autres terrains de collaboration pour monter d'autres projets de ce type dans le champ de l'enseignement et de l'éducation musicale pour tous.

N'hésitez pas à nous contacter : Bruno de Chénerilles contact@audiorama.org

A lire aussi